07_10_24_FP__021_seve_douglasObservons l'écorce des douglas : c'est en frottant ses bois que le cerf fait perler la sève sur l'arbre.

Chaque année, en novembre et décembre, le cerf perd ses bois et les reconstitue dès l'hiver en mangeant comme un dingue afin de trouver le phosphate de calcium dont il a besoin. Ses bois se développent dans une zone irritée recouverte d'une peau. Les bois sont sensibles car très irrigués par le sang et les nerfs. Le cerf doit être prêt au printemps pour séduire les "dames" et gagner les joutes contre les autres cerfs, ses rivaux. Les bois sont très pesants, 7 à 10 kg, très encombrants et facilement douloureux. Les bois sont très importants pour le succès des cerfs et ceux qui ont les plus beaux bois fécondent davantage de femelles.

  Trace sur le tronc du douglas                     Trace de pas de cerf :

  07_10_23_SB_resine_douglas_bis        07_10_23_SB_trace_de_cervide

Jean-Paul ! Je trouve un peu hardi de dire que c'est le fait des femelles de transformer ainsi le cerf en une espèce de monstre, je penche plutôt pour " c'est la loi de la nature ..."

Merci à Sabine Beutin pour ses photos.

Tous les articles de la randonnée de Franchard :
* Franchard avec JP Konrat
* Géologie en chemin : allée des lilas et route de Franchard
* Botanique dans l'allée des Lilas
--- Bruyère ou callune
--- Le néflier
--- Le houx
--- Y a-t-il des girafes à Fontainebleau
--- L'alisier de Fontainebleau
--- Les bois des Cerfs
* Arboretum de Franchard
--- Les pins et leurs aiguilles
--- Douglas
--- Séquoias
--- Que de chênes !!!
--- Galerie d'arbres
--- Hêtres
* L'Emitage de Franchard
* Mares et platières de Franchard
* Chêne périssant et monument aux morts près de l'Ermitage de Franchard
* Cèdre du Liban
* Réserve biologique à Fontainebleau
--- Le chêne et le traître Fayard

Fin