Hiroshima - Le dôme

16-05-15_01_Iroshima_le dôme_1

On se demande pourquoi on y va. Mais on y va. Pour la photo du squelette du dôme. Pour l'hypocentre de l'explosion (ayant lieu à 600 mètres d'altitude), pour l'horloge aux poutrelles tordues.

16-05-15_02_Iroshima_le dôme_2

16-05-15_04_Iroshima_Hypocentre

16-05-15_03_Iroshima_horloge tordue

Beaucoup d'histoires, de récits individuels qui rejoignent la grande histoire. Comme cette petite irradiée, Sasaki Sadako, née en 1943, s'étant promis de faire mille grues en papier. Si elle y parvenait, c'est qu'elle était sauvée. Le compte s'est arrêté à 644 !
Sa classe a donc continué les pliages. C'est devenu une pratique, un symbole national. Un monument pour ces enfants et les grues.

16-05-15_06_Hiroshima_monument grue

16-05-15_07_Hiroshima_grues de papier

Visite du musée des horreurs, à côté, avec des gosses partout. Ça se bousculait. Mais encore et encore des histoires horribles.

16-05-15_08_Hiroshima_vélo

16-05-15_09_Hiroshima_uniforme d'enfant soldat

Trop de monde, trop de choses inimaginables. Il faut sortir.
Y a-t-il autre chose à voir ? 

Heureusement, il y a des parcs partout. Ici, le parc Shukkei qui jouxte un musée.

16-05-15_10_Hiroshima_jardin Shukkeien_1

16-05-15_10_Hiroshima_jardin Shukkeien_2

16-05-15_10_Hiroshima_jardin Shukkeien_3

16-05-15_10_Hiroshima_jardin Shukkeien_4

Des tramways !!! Des modernes, des rigolos, des collectors

16-05-15_11_Okogawa_Tramways_1

16-05-15_11_Okogawa_Tramways_2

16-05-15_11_Okogawa_Tramways_3

... des historiques (derrière une verrière)

16-05-15_11_Okogawa_Tramways_4

Et dans la soirée, une spécialité culinaire d'Hiroshima au nom compliqué, l'okonomiyaki 

16-05-15_12_Hiroshima_okonomiyaki_1

16-05-15_12_Hiroshima_okonomiyaki_2

Et puis, une image. Un simple panneau de circulation pourtant. Cette image ne me quitte pas. J'avais d'abord cru y voir des corps vandalisés par l'explosion et ses conséquences : le couvre-chef du père ressemblant à un casque militaire, la forme des membres et des vêtements du père, de l'enfant. L'imagination, je suppose. J'ai vu ce même panneau ailleurs au Japon. Peut-être ne signifit-il rien de plus que la vigilance necessaire pour traverser la rue.

16-05-15_05_panneau

 A vous de juger.

 

Rappel : Japon mai 2016

Osaka-Fukuoka (J1, 2016) 
Dazaifu (J2, 2016) 
Karatsu, Imari, Arita, Fukuoka (J3, 2016) 
Journee Fukuoka (J4, 2016) Hiroshima (J5, 2016)
Miyajima (J6, 2016)
Matsuyama (J7, 2016)
Matsuyama; Uchiko (J8, 2016)
Matsuyama - Mitsuhama - Iyo Wake (J9, 2016)