Ce vendredi 7 mai 2010, Jacques Leconte nous propose une randonnée du Musée Rodin, qui se trouve à Paris rue de Varennes jusqu'à sa maison de Meudon ' la villa des Brillants'.

Cependant nous disposons d'une demi-heure avant l'ouverture du Musée, et on en profite pour faire un petit tour aux Invalides:

Le Dôme des Invalides :         La pierre tombale de Napoléon de Sainte Hélène :

  2010_05_07__001  2010_05_07__010  

C'est Louis XIV qui est à l'origine de ce monument " hôpital et maison de retraite", destiné aux soldats. Une discipline très stricte y était appliquée. A l'époque, ici c'était la campagne, Paris allait seulement jusqu'au boulevard Saint-Germain.

La façade des Invalides est due à l'architecte Jules Hardouin-Mansart et mesure exactement 100 toises ( 485 m). Le Dôme est recouvert de 12,5 kg d'or.

Les Invalides comprennent plusieurs parties très intéressantes à visiter . Citons : la crypte, le bureau du Gouverneur militaire, la cour d'honneur, l'Eglise en 2 parties ( l'une pour les soldats, l'autre pour le Roi avec le Dôme), le musée de l'Armée et le musée des Plans-Reliefs.

Sous le Dôme : le tombeau de Napoléon, celui de l'Aiglon, du maréchal Foch, de Carnot, ... Les personnages militaires sont enterrés aux Invalides, les personnages civils au Panthéon.

Nous allons maintenant à l'hôtel Biron, du XVIII ème, qui abrite le musée RODIN :

L'hôtel Biron :                    Portrait d'Auguste Rodin par Alphonse Legros en 1882 :

  2010_05_07__019   2010_05_07__035

En 1864, Auguste Rodin (1840-1917) rencontre Rose Beuret (1844-1917); elle est son modèle et sa maîtresse. Ils ont un fils en 1866, qu'Auguste Rodin ne reconnaîtra pas.

En 1880, Rodin se lie avec Camille Claudel (1864-1943 ) qui est son élève, son modèle, sa maîtresse, sa muse, une de ses plasticiennes. Rodin est un grand passionné, cependant il vit toujours avec Rose Beuret qu'il épouse en 1917 quelques mois avant leurs décès.

Dans le jardin du musée :                         Jacques nous brieffe sur Rodin :

   2010_05_07__024  2010_05_07__018

Hélas ! le temps est couvert et les photos ne seront pas lumineuses.

Les bourgeois de Calais :                           Ugolin et ses enfants :

   2010_05_07__017   2010_05_07__023

Rappelons qu'Ugolin fut enfermé en 1889 avec ses deux fils et ses deux petits-fils. Ils moururent de faim et Ugolin, le dernier survivant, mangeât ses enfants.

Honoré de Balzac (quel scandale !) :                       Le penseur :

   2010_05_07__029   2010_05_07__027

Le buste de Georges Clémenceau :                    Le Baiser :

   2010_05_07__036  2010_05_07__034

Puis nous allons vers Meudon en logeant la Seine. Au Champ de Mars :

Le mur de la Paix :                                   les massifs fleuris de mai :

   2010_05_07__037   2010_05_07__039

Puis l'Ile aux Cygnes : c'est une île artificielle. A son extrémité une statue de la Liberté ( modèle réduit au 1/6 ème) qui regarde (à présent) vers l'ouest:

  2010_05_07__043  2010_05_07__052

Nous traversons le Parc André Citroen :

2010_05_07__054  2010_05_07__056

  2010_05_07__059  2010_05_07__067

Puis le parc Suzanne Lengren et l'Ile Saint-Germain avec la Tour aux Figures de Dubuffet ( exemple de l'"Art Brut"; on aime ? on n'aime pas ?):

   2010_05_07__075  2010_05_07__077

Nous arrivons à Meudon, à la Villa des Brillants où Rodin s'installe avec Rose Beuret en 1893.

Voici la maison  avec sa salle à manger :

   2010_05_07__080  2010_05_07__082

Voici son atelier :

2010_05_07__089   2010_05_07__084 2010_05_07__085

Et la tombe d'Auguste RODIN, dans son jardin, devant le bâtiment 'musée' qui se trouve en contrebas du terrain et dont l'entrée n'est autre que le fronton du château d'Issy de la famille Conti.

   2010_05_07__092

Merci à Jacques pour cette journée très complète sur Auguste Rodin.